Le Greenwashing sous surveillanceS

Publié le par Let

 

Le Greenwashing, ou laver en vert ou écoblanchiment ou blanchiment écologique ou ...  bref, le Greenwashing est une utilisation abusive de l’argument écologique dans les campagnes de communication.

 Le Greenwashing donc, est mis sous surveillances.
Je le mets au pluriel, car il existe en France deux "organismes" engager dans ce combat.

En effet, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP, l’ancien Bureau de Vérification de la Publicité) est investi officiellement d’une mission qui trouve son fondement dans l’évaluation avant leur diffusion,  des spots TV. Sa ligne directrice est  le respect de "l'éco-bio responsable » et donc du consommateur et des professionnels de la publicité. En clair, les publicités ne doivent pas induire en erreur les cibles citées.

Exemple : les déclarations faites par la publicité doivent être réelles quant aux avantages ou propriétés écologiques des produits ou de l’annonceur.

L’ARPP émet alors un avis dit consultatif, ce qui signifie que les annonceurs ne sont pas tenus de le respecter ..! Cependant une plainte peut être déposée si l’ARPP (si son Jury estime que ses recommandations en matière environnementale n’ont pas été suivies).

 

L’Alliance pour la planète (http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Alliance_pour_la_plan%C3%A8te)  est un « regroupement français d’ONG, d’associations et collectifs liés à l’écologie, ainsi que d'associations représentant la société civile ». (source : wikipedia)

Elle décide donc début 2009 de faire elle aussi de la veille publicitaire en créant un site web : l’OIP : l’Observatoire Indépendant de la Publicité. Il est un « espace interactif de promotion d’une publicité responsable » (source : http://observatoiredelapublicite.fr)

Son action se veut citoyenne ; comprenez  avec un enjeu pédagogique auquel elle ajoute (ha le web 2.0 !!) participatif.

Explications :

 

  • pédagogique sous entend l’apprentissage par tout citoyen à l’évaluation d’une publicité. (je vous avoue qu’avant que de m’intéresser à ces enjeux, je ne savais pas qu’un tel « regroupement » existait … )

 

  • participatif sous entend que tout citoyen peut saisir l’OIP et lui soumettre une publicité : sur son site, en haut à droite vous avez un espace qui s’intitule : soumettre une pub.

(Vous retrouverez l’ensemble de ses missions sur le site de l’OIP.)

 

Quand je vous le disais que le Greenwashing était sous surveillances !

 

Mais alors il me vient une question, tout de même : Le consommateur se laisse-t-il prendre au jeu des annonceurs ?

Si je me réfère à l’enquête WWF lancée en 2008 sur l’impact réel de l’utilisation notamment par les publicités, de la couleur verte et du vocable « durablement » (l’enquête visait les pubs automobiles), la réponse est non ! La conclusion stipule, je cite : « contrairement aux attentes, ni l’usage de la couleur verte sur le visuel publicitaire, ni l’usage du terme « durable » n’aurait d’influence directe sur les perceptions des consommateurs (qu’ils soient experts ou non) en termes d’image du produit ou de l’annonceur ». (source : http://www.sircome.fr/?WWF-Comment-prevenir-le )

Ceci dit, force est de constater que le mouvement écologique trouve un écho considérable dans la population (française notamment mais pas seulement) : il suffit pour cela de voir le résultat des dernières élections européennes (2009) et l’engouement des citoyens pour la cause environnementale, qui en font un thème de socièté majeur,  la prolifération des commerces BIO, le boom du réseau Max Havelaar, le succès des AMAP, etc, etc … … le concept du consom’acteur explose !

Et comme dit mon père en se référant  à Coluche qui parlait de la publicité (mensongère ?) : « quand on pense qu'il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça se vende pas … » : ça laisse songeur tout de même …

 

Mise à jour 19 janvier 2012 : L'enquête de l'émission cultissime Culture Pub fait le point dans son émission du 15 janvier sur l'écologiquement correct : comment les agences de pub se sont adaptées au Grenelle de l'Environnement. A voir ici

Mise à jour 04/05/2012 :

Elise Lucet s'empare du sujet dans sa nouvelle émission Cash Investigation !

Publié dans Développement Durable

Commenter cet article